Charden to Heaven…

Dimanche 22 avril 2012, 14h15 précises, Vivement Dimanche débute sur France 2. Un homme affaibli par la maladie réunit ses dernières forces derrière un très chic complet noir fraîchement décoré de l’ordre de la légion d’honneur, et un gros nœud papillon blanc en satin –ultime touche d’humour. Il vient présenter son dernier album « duos de duos », aux côtés de Stone avec laquelle il aura partagé une partie de sa vie et toute sa carrière.

Sept jours plus tard, la petite lueur s’éteint…

Né d’un père français et d’une mère tibétaine, Eric Charden a toujours fait le choix de la créativité et de l’originalité, essayant sans cesse de nouvelles sonorités quand ses contemporains cherchaient à importer les grands succès anglo-saxons.

En janvier 1966, c’est à un concours de Miss dont il est jury qu’il croise le chemin d’une jeune blonde de 18 ans dont la coupe de cheveux fait étrangement penser à Brian Jones, guitariste des Rolling Stones ; et voilà que le surnom est déjà tout trouvé.

Le début des années 70 est marqué par ce duo hors du commun qui transpire le bonheur familial et rafle, au passage, des disques d’or à la pelle à coup de tubes énormes : Made in Normandie, Laisse aller la musique, Y a du soleil sur la France, et l’Avventura qui reste à ce jour leur plus gros succès. Au total ce sont près de 20 millions d’albums vendus… un score féérique qui fait baver la nouvelle génération.

En 1975, Stone & Charden divorcent mais restent soudés dans l’aventure Mayflower qui sera joué 2 ans au théâtre de la porte Saint Martin, à Paris, et reverra le jour en 1996 au Bataclan. Cette comédie musicale qui sent bon la naphtaline des pères pèlerins – et le disco 90’s sautillant dans sa 2e mouture – séduira un public toujours croissant jusqu’aux USA.

En parallèle, une carrière  solo est véritablement lancée en 1967 avec Le monde est gris, Le monde est bleu, bombe internationale interprétée en 4 langues. En 1979, L’été s’ra Chaud –farce disco pondue avec la complicité d’un certain Didier Barbelivien– fait se trémousser les vacanciers français en culottes plus en moins courtes.

Ces années là sont propices à divers créations plutôt éclectiques : thèmes musicaux français des séries japonaises, deux autres comédies musicales et des compositions pour les plus grands (Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Dick Rivers, Dalida, Eddy Mitchell, Patrick Juvet ; plus récemment Ginette Reno).

Il rejoint la fabuleuse tournée Age Tendre et Tête de Bois dès 2007, et adorait peindre dans sa loge des toiles qu’il offrait ensuite à ses amis…

Un grand homme, on vous dit !

...Bagatellement vôtre...

 

Publié dans Articles |
Tags : , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.